Conseil d’école du 2ème trimestre de l’école élémentaire de Grieshem-près-Molsheim

Mardi 10 février 2015 à 18h30.

Personnes présentes :

Représentant la commune : Mme SCHEITLE, adjointe au maire en charge des écoles.

Représentants des parents d’élèves titulaires : Mme VOLFART, M. HEYMANN, Mme SCHMITT, Mme FRIEDRICH, Mme WALTER.

Représentants des parents d’élèves suppléants : Mme ZAHM, Mme ALLMAN, Mme MULLER, Mme LEDENT.

Enseignants :Mme LAGUILLIEZ (directrice et CE1/CE2), Mme DARCIS (CM1), Mme GACEUS (CM2), Mme HEYER (CM2), Mme KOCHER (CE1/CE2), Mme SCHROEDER (remplaçante au CP)

Personnes excusées : M. WEISS, M. KHIARY

Approbation du PV du conseil d’école du 1er trimestre 2014/2015

Refusé : 0,  Abstention : 2, adopté à la majorité des personnes présentes lors du conseil d’école c’est-à-dire 9 personnes.

Discussion autour du compte rendu et du PV. Les représentants de parents d’élèves souhaiteraient voir apparaître les débats, les discussions qui peuvent avoir lieu au cours du conseil d’école. Or le PV du conseil d’école se doit d’être synthétique. Mais les représentants de parents d’élèves peuvent quant à eux inclure ces débats dans un compte rendu qui sera plus détaillé qu’un PV.

Secrétaires de séance : Mme DARCIS (enseignante) et Mme WALTER (RPE APEPA)

1. Rythmes scolaires 2015/2016

Le sens de la réforme des rythmes est rappelé par la directrice (décret du 24 janvier 2013) :

La nouvelle organisation du temps scolaire à l'école primaire vise à mieux respecter les rythmes d'apprentissage et de repos des enfants :

       en instaurant une semaine scolaire plus équilibrée, organisée sur neuf demi-journées, avec un allègement de la journée d'enseignement,

       en assurant une meilleure répartition des heures de classe sur la semaine, cette nouvelle organisation permet de programmer les temps d'enseignement aux moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande.

De nouveaux principes d'organisation de la semaine et de la journée scolaires

À partir de la rentrée 2013, les principes généraux d'organisation du temps scolaire dans le premier degré sont les suivants :

       l'enseignement est dispensé dans le cadre d'une semaine de neuf demi-journées incluant le mercredi matin ;

       tous les élèves continuent de bénéficier de 24 heures d'enseignement par semaine durant 36 semaines ;

       la journée d'enseignement compte 5 heures 30 maximum et la demi-journée, un maximum de 3 heures 30 ;

       la durée de la pause méridienne ne peut être inférieure à 1 heure 30

Une réunion avec la représentante de la commune, Mme SCHEITLE , a eu lieu avec les représentants des parents d’élèves le 12 décembre 2014.

a) Les contraintes d’organisation de déplacement des enfants entre les deux écoles ont motivé une réflexion supplémentaire : décaler les horaires de sortie entre les deux écoles.

Question : combien d’enfants (et de familles) cela concerne-t-il réellement ? Ce décalage est-il possible avec le périscolaire ? Il faudra bien calculer ces horaires avec les horaires d’ouverture du périscolaire qui ne pourront pas dépasser 4 heures (voir point b).

Mme Scheitlé demande une liste des parents qui seraient concernés par le décalage des horaires (chercher des enfants en maternelle et en élémentaire) pour la réunion du 19 février 2015. Cette liste peut nous éclairer sur la priorité à donner à l’une ou l’autre des contraintes suivantes (car il ne sera pas forcément possible de répondre à ces deux contraintes) : commencer à 8h00 et effectuer un décalage d’heure de sortie entre les deux écoles à midi et à la fin de la journée. Il faudra définir la priorité : soit le décalage soit commencer plus tard.

Les horaires des mercredis sont définis en fonction des autres communes de la communauté de commune, en charge des transports scolaires des enfants vers le périscolaire : cet élément doit être pris en compte lors des propositions horaires pour le mercredi. Si nous optons pour des horaires de 9h00 à 11h00 le mercredi matin, il n’y aura pas de périscolaire de 8h00 à 9h00.

b) Consulter l’ALEF pour connaître les possibilités d’ouverture du périscolaire. Le périscolaire ne peut être ouvert que 4 heures par jour (pause de midi et horaires du soir inclus). Ces 4 heures sont modulables (2 heures à midi et 2 heures le soir ou 1h30 à midi et 2h30 le soir … etc…) mais on ne peut pas avoir plus que ces 4 heures. Cette donnée conditionnera bien entendu les horaires des deux écoles. Ce volume horaire ne pourra être augmenté uniquement pour Griesheim-près-Molsheim, puisqu’elle dépend de la communauté de communes. Les 45 minutes de NAP ne peuvent pas être pris en charge par l’ALEF, ces 45 minutes seront payés en plus par les parents.

Si l’école termine avant l’ouverture du périscolaire, des NAP pourront être organisés sur une durée de 45 minutes, et uniquement pour les enfants du périscolaire.

 

c) Comment faire la liaison entre les APC et le périscolaire. Si les gens de l’ALEF se chargent des NAP, les enfants qui iront en NAP, puis au périscolaire, seront cherchés par les animateurs à la fin de la journée scolaire. Personne ne cherchera les enfants à la fin des APC pour les emmener au périscolaire. Des parents, avec mandat écrit des familles concernées, pourront se charger d’accompagner les enfants des APC au  périscolaire. Ces mandats écrits seront déposés à l’école et à la mairie.

d) Consulter les enseignants pour connaître leur avis concernant un réaménagement des horaires scolaires pour l’année scolaire suivante. Cela a été fait lors d’une réunion avec les enseignants de l’école maternelle et de l’école élémentaire.

Lors de cette réunion, quelques-uns des résultats du sondage lancé par l’APEPA ont été évoqués : 40% des personnes qui ont répondu ne souhaitent pas que l’horaire de début d’école soit à 8h15, 80% des personnes qui ont répondu souhaitent une réduction de la pause méridienne.

Ce sondage va dans le sens des enseignants qui après plus d’un trimestre de recul peuvent constater que les enfants sont fatigués en fin de journée et qu’ils le seraient peut-être moins si la journée d’apprentissage s’arrêtait plus tôt.

Une possibilité a été évoquée : raccourcir les vacances d’été pour alléger le nombre de mercredis de classe. Mme GASSER, notre IEN dit que cette solution ne peut se faire que dans le cadre d’un projet territorial très abouti. Pour le moment, cela ne peut pas s’envisager, le secteur de collège duquel nous dépendons s’étant aligné sur les mercredis travaillés.

Pour le moment, il n’y a pas d’échéancier défini pour engager un nouveau changement des rythmes scolaires.

Rendez-vous est pris le jeudi 19 février 2015 à 18h30 en mairie pour une réunion regroupant l’adjointe au Maire en charge des écoles, les directrices de l’école maternelle et de l’école élémentaire et les représentants des parents d’élèves élus des deux écoles afin d’établir des propositions concrètes tenant compte des contraintes évoquées ci-dessus et les soumettre ainsi aux parents d’élèves.

2. Travaux

Nouveau bâtiment : odeur de neuf persistante. L’architecte a recherché tous les dossiers et toutes les fiches techniques indiquent que les revêtements de sol et muraux sont aux normes d’utilisation dans les locaux publics. La VMC a été nettoyée lors des vacances de Noël. La VMC de chaque classe est mise en route tout le temps. Pas de modifications notables.

Demande des parents : mesurer la pollution de l’air (peut-être due aux meubles ?) grâce à un organisme (ASPA : abertrand@atmo-alsace.net) pour faire un devis.

Ancien bâtiment : Le chantier de l’école va commencer le lundi 23 février (début des vacances). Des travaux sont en cours sur le parvis de l’église et il a été demandé aux entreprises de stopper les travaux pendant 10 minutes au moment des entrées et des sorties des élèves.

Un camion remonte la rue de l’école en marche arrière alors qu’il s’agit d’un sens interdit. Mme Scheitlé ira voir les entreprises afin de rappeler les règles de circulation.

Un message sera adressé aux parents par l’intermédiaire des cahiers de liaison pour les rendre vigilants aux éventuels désagréments de circulation dus aux travaux.

Les travaux d’aménagement de la cour ne seront pas effectués en présence des enfants (donc seront effectuées en période de vacances).

Demande des parents : les agents communaux pourraient aller voir les parents manquant de civisme et ne respectant pas les règles de stationnement. Mais Mme Scheitlé explique que ce n’est pas possible.

Demande des parents : qu’advient-il de l’issue de secours au bout du couloir dans l’ancien bâtiment? Mme Scheitlé va se renseigner auprès de la commission de sécurité des travaux.

La maison bleue en face de la mairie sera démolie et le parking sera donc agrandi prochainement.

3. Sécurité aux abords des écoles

Problème de stationnement, manque de civisme de certains parents qui se garent sur des passages piétons, devant l’église… Un mot sera mis dans les cahiers de liaison afin de rappeler qu’il faut respecter les règles du code de la route.

Demande des parents : agrandir la zone 30 devant la maternelle et en instaurer une devant l’école élémentaire (nouveau bâtiment), ainsi qu’installer des panneaux de signalisation indiquant qu’on pénètre dans une zone où il y a des enfants. Mme Scheitlé explique qu’il faudra attendre la fin des travaux pour la zone 30 devant l’ancien bâtiment (car il s’agit d’une route départementale) mais se renseignera pour la zone devant le nouveau bâtiment.

Les agents communaux ne font pas traverser les enfants à 14h00. La commune souhaite que les parents réfléchissent à une future organisation afin qu’ils fassent traverser eux-mêmes les enfants. Les représentants de parents d’élèves ont déjà essayé mais ils n’ont pas trouvé beaucoup de bénévoles et doutent du succès d’une telle opération menée sur le long terme par les parents.

Demande des parents : Qu’en est-il de la chaîne devant l’entrée du nouveau bâtiment ? Des enfants se balancent régulièrement et cela peut s’avérer dangereux. Est-il possible de mettre une barrière fixe à la place ? La contrainte est que cette barrière doit être amovible afin de permettre le passage des secours.

4. Vivre ensemble à l’école

Le conseil d’élèves a eu lieu le mardi 10 février 2015. Voici quelques thèmes abordés par les enfants :

Jeux dans la cour :

- Décaler les récréations dans l’ancien bâtiment afin de permettre aux deux classes de profiter pleinement de l’espace et des jeux de la cour ou instaurer un roulement entre les deux classes pour l’utilisation de certaines parties de la cour et des différents jeux proposés.

Avec les travaux qui vont commencer, la cour de récréation sera plus petite, les récréations seront décalées. Mais il faudra discuter de la surveillance des toilettes puisque l’enseignante qui restera dans la cour ne pourra pas surveiller les toilettes en même temps.

- Dans le nouveau bâtiment : les récréations sont de toute façon décalées car il y a au maximum deux classes dans la cour à chaque récréation. Les CP demandent aux plus grands de faire attention aux plus petits lorsqu’ils sont ensemble dans la cour, afin d’éviter les bousculades.

Echanges de cartes : cela ne pose pas de problème. Il y a simplement eu quelques histoires en début d’année, mais cela s’est calmé et les enfants sont bien contents de pouvoir effectuer leurs échanges à l’école, là où ils se rencontrent. Cependant, cela a posé des problèmes récemment dans une classe, et les cartes ont été interdites. Il serait plus simple d’interdire les cartes dans toutes les classes mais ça serait punir les élèves responsables qui jouent correctement avec les autres. Chaque classe gère selon les problèmes rencontrés.

Classe cinéma : les enfants étaient très contents de participer à ce projet. Ils ont su dire ce qu’ils avaient pu apprendre : quels sont les différents plans que l’on utilise lorsqu’on filme, à se servir de petits caméscopes, comment utiliser une grande caméra, à filmer, qu’il faut rester calmes et silencieux lorsqu’on filme car on entend tout, qu’il faut bien rester concentré et écouter les consignes du réalisateur, qu’il ne faut pas regarder la caméra mais agir comme si de rien n’était. Les enfants ont tenu à souligner que lorsqu’ils regardaient un film à la télévision, cela semblait avoir été facile à filmer, mais qu’en réalité, il fallait recommencer de nombreuses fois la même scène pour qu’elle soit correcte, mais aussi pour filmer différents plans afin de rendre la scène vivante. Cette réflexion a été menée avec tous les niveaux de classe pas seulement par les plus grands.

Comportement des enfants : plus difficile lors de la classe cinéma car il s’agit de moments de classe différents, avec moins de cadrage, les lieux du « scolaire » sont investis différemment.

Demande des parents : les enseignants ont-ils l’intention de mettre la laïcité au cœur des programmes ? Une réflexion a été menée autour ce thème entre les enseignants (de nouveaux programmes vont bientôt être édités en matière d’éducation civique/morale).

5. Coopérative scolaire

Dépenses : principalement les transports, petit-déjeuner allemand, petits matériels de bricolage, petits livres pour les concours, mises à disposition des MNS.

Les interventions du percussionniste sont prises en charge par ACMISA et par l’association MUSICA.

Coût de la classe cinéma : 3100 euros prestations pour 3 semaines + hébergement (+ petit-déjeuner + chauffage + nettoyage + électricité) : 720 euros environ + repas : 280 euros.

Une subvention a été demandée à la mairie. On attend le vote de la commission éducative.

1488 euros récoltés par l’action « chocolats » menée par l’APEPA.

6. Sorties, projets en cours et à venir

Classe cinéma : bon retour des enfants, intervenant habitué à prendre en charge des enfants, mais lors de séjours en centre type classe transplantée. Il travaille donc avec plus de créneaux horaires. Il a dû faire presser les enfants à plusieurs reprises pour que les projets soient terminés. Les intempéries (verglas, neige) et l’absence des personnes malades (enfants et enseignants) ont rendu les tournages plus difficiles. Les films seront montrés lors du spectacle de fin d’année (un CD sera alors fourni aux familles). Les élèves pourront voir les films lorsqu’ils seront disponibles.

Les parents d’élèves demandent à ce que les familles soient informées plus tôt lors de ce genre d’événements pour anticiper les coûts et savoir de quoi il s’agit plus précisément. Retour des parents : les enfants ont pu être impressionnés par l’intervenant car il était grand et parlait fort.

 

La coopérative prend en charge d’autres projets, suite au marché de Noël organisé par les représentants de parents d’élèves indépendants et qui a rapporté environ 1000 euros.

- CP et CE1/CE2 d’Ariane LAGUILLIEZ/Adeline CLAUSS : sortie au spectacle de l’orchestre philharmonique de Strasbourg le vendredi 13 mars 2015 (carnaval des animaux).

- CE1/CE2 d’Annabelle KOCHER et CM1 : présence d’un intervenant «percussions» à raison de 12 séances dans l’année. Spectacle de présentation aux autres classes le mardi 31 mars 2015 et à 16h00 pour les parents d’élèves.

- CE1/CE2 d’Annabelle KOCHER : participation au « Printemps de l’écriture » sur le thème « pierres ».

- CE2 : permis piétons organisé par la gendarmerie, permis remis par Monsieur le Maire (le décloisonnement du mercredi a été entièrement consacré à ce projet sur la période 3).

- CM1 : projet handicap avec visite d’Anne-Marie Jacob, une femme aveugle, qui partagera un peu de son quotidien avec les élèves le lundi 09 mars 2015.

- CM2 : Spectacle des « Musiciens de Brême » en Allemand en juin 2015. « Maths sans frontières » les 16 février 2015 et 17 mars 2015. Ce concours de maths permettra aux CM2 d’aller au collège et de travailler avec des 6ème.

Défilé du carnaval : mardi 17 février 2015. Mot à mettre dans les cahiers.

Fête d’école le samedi 27 juin 2015 : s’y prendre plus tôt pour préparer les commandes, les tickets, demander les jeux, se répartir les tâches.

Clôture du conseil d’école à 21h00.

 

Secrétaires de séances :

Mme Annette WALTER
Mme Anne-Sophie DARCIS
Présidente : Ariane LAGUILLIEZ